Au jardin c’est déjà le printemps : on sème, on prépare !

Citer

Plan des plantations incroyables comestibles Brest Plantations Printemps 2017

Incroyables comestibles Brest 2017 plantations printemps

plantations et semis de printemps 2017 incroyables comestibles Brest

Incroyables comestibles Brest plantations printemps 2017

Depuis samedi dernier aux Incroyables comestibles on a commencé le travail !

La semaine dernière,

Planche 3 les échalotes ont été plantées

Planche 4 des fèves ont été semées à côté de celles semées à l’automne

Spirale  des petits pois ont été semés.

Cette semaine :

Les planches 1 et 5  ont été enrichies en compost pour accueillir les Pommes de terre dans quelques semaines

Planche 6 :  les feuilles de paillage ont été retirées et le terrain  griffé de manière à faire un faux semis ( une quinzaine de jours ) avant de semer des panais.

Samedi prochain,

Nous finirons de greliner la parcelle des pomme de terre de conservation ( planche 11)  en la protégeant ensuite. Nous vous attendons pour faire ensemble !

Pas besoin d’être jardinier juste d’avoir envie de venir faire un peu !

Et vos idées sont bienvenues !

Petits conseils pour votre jardin :

@vAugoyard

Semez au chaud les poireaux que vous replanterez lorsqu’ils auront la taille d’un crayon

 

Et puis il est encore temps de semer pois et fèves et planter les échalottes

Attendez encore un peu pour les pommes de terre ou couvrez les d’un voile…

@vAugoyard

Conférence sur les vers de Terre les résultats des jardins brestois !

Citer

OPVT

Nous avons assisté à cette conférence qui fait suite à l’étude lancée il y a presque un an sur une dizaine de jardins potagers sur Brest

(sur 106 en Bretagne -hors Rennes) par l’université de Rennes 1.

Vous vous rappelez un protocole scientifique a été mis en place pour le comptage et l’analyse de la diversité des vers de terre dans ces jardins. Le jardin des Incroyables comestibles Brest en a fait partie. La conférence nous a fait part des résultats.

richesse moyenne des espèces en bretagne selon la nature des solsAux Incroyables Comestibles la diversité est au top 9 espèces relevées ! 

Cela est  dû à deux choses la paillage et le non retournement du sol (travail en douceur)

Pour l’abondance nous sommes dans la moyenne. Nous allons certainement bien augmenter ces résultats dans les prochaines années car le jardin est très jeune. Certains jardins potagers privés du quartier travaillés biologiquement et sans chimie et avec paillage ont  dépassé les largement cette moyenne. C’est très intéressant car nous sommes en capacité en ville d’avoir une vie du sol très riche.

Petit rappel pour ceux qui n’auraient pas assisté à la première conférence.

3 types de vers de terre :

1. Les vers de surface   vers épigé
(les épigés) :

Le mot a pour origine le grec epigaios (« ἐπίγαιος »), qui signifie « qui est sur terre »

Petits et fins ils s’activent à la surface du sol, se nourrissent de végétation en décomposition et contribuent au compostage de la matière organique et sont responsables de sa fragmentation . Ce sont entre autres les vers de compost.

Ce ver mesure généralement de quatre à cinq centimètres de long.
Son corps est composé de 105 segments constitués chacun d’un anneau pourpre. Il mange l’équivalent de la moitié à une fois son poids par jour. Il apprécie  l’obscurité et une température de 15 à 25 °

A savoir : s’il n’y a plus de matière organique les épigées meurent.

2. Les vers dans la terre (les endogés) :

ver endogéLes endogés sont des vers non pigmentés, de taille moyenne, vivant généralement dans les premiers centimètres de sol où ils construisent un réseau de galeries horizontales. Ils se nourrissent de la matière organique contenue dans le sol. Ils rendent le sol grumeleux.

3. Les vers qui sortent de terre (les anéciques) : les plus connus de nous

(c) Hoël Hotte (Univ Rennes 1)

(c) Hoël Hotte (Univ Rennes 1)

Ils cherchent leur nourriture à la surface du sol puis la distribuent en profondeur grâce aux galeries verticales qu’ils creusent.

Ce sont eux que l’on trouve lorsqu’on retourne la terre du jardin.

Le ver adulte a une bague.
S’il n’y a pas de vers de terre dans votre jardin ce n’est pas bon signe …
Ils vivent dans des galeries verticales et viennent « faire leurs provisions » à la surface du sol tout en restant prudemment accrochés par la queue à l’entrée de leur terrier. Les feuilles et les débris organiques qu’ils peuvent entraîner dans leurs galeries sont ingurgités avec de la terre. Les excréments sont déposés à la surface du sol sous forme de tortillons appelés aussi turricules.

Véritables « ingénieurs du sol » ils labourent aèrent  et favorisent l’infiltration de l’eau nourrissent le sol par leurs déjections en surface.

Vous voulez les connaître mieux ? Rendez vous sur le site de l’Observatoire Participatif des Vers de Terre. Petit guide d’identification ici !

Vous voulez participer vous aussi à la recherche sur votre jardin ? C’est possible vous devez le scientifique et vos données sont précieuses ! Suivez le guide !

Nous avons réalisé sur place des paniers en grillage (c’est simple) qui vont nous permettre d’observer l’activité souterraine !