Le jardin Incroyable Comestible Brest rue de St Malo …

Citer

 Voir les photos

voir l’article Ouest France

Incroyables Comestibles Brest St Malo

Les premiers pas du jardin Coucou à vous, Incroyables,

 

 

 

L’après midi de mercredi dernier rue Saint Malo avec plein de superbes personnes dont quelques nouvelles frimousses.

Au programme plantation de deux caseillers avec Anne et démarrage de deux buttes auto-fertiles.
Plantation de roquettes et salade asiatique.
Réalisation d’un mignon treillis pour encadrer les cultures.
Traitement des branchages récupérés pour tuteurs ou compost.
Présence d’une journaliste de Radio U qui passera la semaine prochaine sur les ondes, Delphine et Véronique et d’autre ont été sollicitées.


L’article http://www.incroyables.infini.fr/naissance-du-jardin-incroyable-comestible-brest-st-malo/ a été partagé sur la page Facebook des IC Brest et IC Brest Kerbernier par LINDA
151 clics sur la publication donc sur le site lui même aussi, 89 engagements ( j’aime et partages) et 2570 personnes atteintes !
Super grand Bravo, cela permet de toucher beaucoup de personnes, ça se voit !

Nous sommes très heureux de ces nouvelles rencontres, super grand merci à vous tous.
Prochain rendez-vous sur place Mercredi 9 mars 14h

Vous êtes tous les bienvenus !

Contact Pierre-Yves ou Delphine 06 50 93 47 04

et par mail icbreststmalo@gmail.com

 

Ic Brest St maloe Ic Brest St malo c Ic Brest St malo B Ic Brest St malo a Ic Brest St malo (d IC brest Saint malo 24 février 2016 (3)

 

Les Incroyables semis de pommiers avec les enfants de l’école Langevin

Image

08/02/2016 par Martinedesaintjan pour logo

Une pépinière de pommiers avec l’école de Langevin

Les élèves de primaire plantent leur propre pommier avec l’association Incroyables comestibles.

L’association Incroyables comestibles, qui instaure à Brest des jardins où les légumes et fruits sont à la disposition de tous les habitants, était, vendredi 5 février 2016, à l’école primaire de Langevin pour un atelier pomme avec une classe de CP.

Se réapproprier l’espace urbain

Objectif de l’opération : impliquer les enfants dans le projet, les sensibiliser à la nature et au processus d’évolution De la graine à l’arbre.
Présente avec des bénévoles pour organiser l’activité, Anne Girod, créatrice de l’association en juin 2014 aux côtés d’une amie.
Au programme : dégustation et plantation. Les enfants et leur maîtresse ont préparé cette visite en amont avec des cours sur la nature, la biologie et l’évolution des plantes. Ainsi, nul besoin pour Anne Girod d’user de pédagogie, seulement de faire frémir les papilles des élèves.

dégustation de pommes   Dégustation des variétés de pommes

Tout le monde à table

Les élèves de CP, répartis dans deux classes de quinze, ont goûté les fruits : d’abord la Pilot, une variété de pomme acidulée, puis la Pinova, sucrée et croquante, et enfin la Elstar, sucrée et tendre. C’est là que le projet démarre grâce à un processus d’apprentissage : ce que l’enfant mange vient de la terre, il y a des graines dans la pomme, rien ne se perd car tout se transforme. Grâce à un petit papier où les photos des trois sortes de pommes sont représentées, les enfants choisissent quelle variété ils préfèrent, et c’est cette graine qu’ils planteront.

péparation du terreau

Les enfants donnent leur avis… à leur manière !

La main à la pâte

Chaque enfant a, à sa disposition, sa propre fusée : une bouteille recyclée dans laquelle ils peuvent mettre de l’eau, le terreau et leur graine. Mais avant ça il faut le faire ce terreau : tous les enfants se tiennent prêt à mélanger la terre et l’eau dans une bassine afin de remplir leur fusée pour le décollage de leur graine.

Une bien belle aventure qui ne fait que commencer pour les enfants de l’école Langevin. Car maintenant, avant de transformer Brest en verger géant, il va leur falloir patienter.

Tous les enfants se donnent à cœur joie comme l’explique Anne Girod.
Une semaine avant, elle a fait cette intervention avec une classe de maternelle. Elle en retire de très bons retours :

Ils m’ont étonnée : tout de suite les enfants ont compris que la pomme, on la mange, on prend les pépins, on plante, on attend, et après on peu de nouveau manger. Ils comprennent que les fruits viennent bien de la nature, pas du supermarché.

Dans cette classe, les pommiers commencent à pousser, et les enfants, très fiers, ont retenu tout de l’intervention de l’association : chacun peut dire combien de temps la pousse va rester dans sa fusée avant d’être déplacée, en juin, dans une pépinière à Brest.
Quand les pousses auront atteint environs 15 à 20 centimètres, elles seront donc transférées dans des pépinières où les pommiers continueront leur ascension, jusqu’à atteindre 1 mètres 50 de hauteur.
Puis ils seront replantés, par les mêmes enfants, dans leur emplacement définitif.

les enfants avec leur semis

à voir aussi dans l’onglet : « on parle de nous  » les articles de presse parus dans ouest France et le Télégramme  !